Questions-Réponses
Poser une question
Qu'est ce que l'isolant ? A quoi sert l'isolation ? Pourquoi isoler ?

Un isolant est un matériaux apte à limiter les échanges d'énergie entre deux environnements jointifs.

Un isolant peut être un isolant thermique, visuel, électrique, phonique, ... voire même polyvalent en étant, par exemple, isolant thermique et phonique ! Un isolant thermique permet de contenir la température originelle de part et d'autre de ses parois

Mais l'isolant parfait n'existe pas. A terme, la température va tendre vers un équilibre.

Isoler permet, par exemple, de conserver une température d'un côté donné, le plus indépendamment possible du second côté. C'est le cas d'un frigo, d'une maison d'habitation, etc.

Si l'isolation est faible, ou inexistante, plus l'écart de température est important, plus les besoins en énergie pour maintenir les températures sont importants. C'est pour cela qu'une maison mal isolée est très énergivore quand la température désirée est de 20°C, lors d'une journée glaciale d'hiver à -20°C. La chaleur intérieure à la maison cherche à chauffer l'extérieur alors que le froid extérieur cherche à refroidir la maison. L'équilibre se cherche, si le chauffage est suffisamment puissant, la consigne de température intérieure est atteinte. Mais une question maintenant : Peut-on réduire les besoins en énergie ? Bien sûr ! Il est tout à votre avantage d'isoler, et cela se traduit immédiatement par des économies d'énergie (induit une facture énergétique et un impact environnemental moindre) et un gain de confort significatif.

 
Comment comparer les isolants ? Qu'est ce que λ ? Qu'est ce que R ? U ???

Cet isolant isole plus que les autres ??? bonne question !

Tout d'abord, quelques élément techniques :
λ : C'est la conductivité thermique, Lambda en W/(m.K). Elle représente la quantité d'énergie qui traverse 1m de ce matériaux, en 1 secondes et avec un différence de température entre les deux cotés de 1°C.
Plus le λ est faible, plus le matériau en question est isolant.

R : C'est la résistance thermique, en m².K/W. Elle réprésente la capacité isolante d'un matériau pour épaisseur donnée.
Plus le R est élevé, plus le matériaux est isolant

U : C'est la transmission thermique, en W/m².K. Elle quantifie la chaleur qui traverse la paroi mais en tenant compte de son assemblage et des ponts thermiques.
Plus le U est faible, meilleure est l'isolation

et tout ceci est lié par quelques formules :

R = epaisseur (en m) / λ
U est l'inverse de R soit U = 1 / R ou R = 1 / U

Il n'y pas que ces paramètres, l'isolant peut aussi avoir d'autres propriétés. Il peut être par exemple un bon isolant phonique vis-à-vis des bruits aériens, d'impact, etc. Le déphasage thermique n'est pas à oublier, souvent lié avec la masse/densité du produit il vous apportera le confort en lissant les pics de chaleur, c'est-à-dire qu'il vous protègera mieux de la chaleur en été. C'est le cas de la Ouate de Cellulose, avec cette caractéristique elle tend à prendre le pas sur la laine de verre dans les départements chaud en été.

Pour bien comparer il faut se placer dans une situation bien précise

Par exemple je souhaite un R de 7. (epaisseur=R*λ)
laine de bois : 266 mm (7x0,038)
ouate de cellulose : 294 mm (7x0,042)
...

 
Quel est le meilleur isolant ?

Un bon isolant est un isolant qui répond bien aux besoins !
Doit-il être rigide ou souple ? en vrac ou en panneau ? Doit-il supporter les intempéries ? Le vent ? Le poids d'un homme ? Doit-il laiser passer la vapeur d'eau ? de l'inertie ?

Tout ceci pour dire qu'il n'y a pas de matériau, ni de solution universelle.

 
Quelles sont les différentes techniques d'isolation ?

Dans le principe il n'y en a que trois. L'isolation thermique intérieure ITI, l'isolation thermique extérieure ITE et l'isolation milieu (soit dans la masse type béton spéciaux, brique mono-murs ou au centre facon parpaing remplis d'isolant).  

Il fortement déconseillé de mélanger les principes sans études préalables car il peut se créer des problèmes de physique du batiment (condensation) et parfois réduire l'efficacité globale de la paroie !

Traditionnellement l'isolation se fait (faisait) par l'intérieur (81% en 2011), derrière le parement (brique, placo-plâtre, ...) pour les murs, sur les planchers ou entre les poutres pour les combles.

L'isolation extérieure commence à se démocratiser. Elle permet d'avoir des maisons performantes, avec peu de ponts thermiques, et ce de façon simple. De plus cela permet de conserver la masse du bâtiment du coté intérieur, cette masse régule la température de la pièce, ca s'appelle l'inertie thermique. Elle est donc plus lente à chauffer mais elle est aussi plus longue à refroidir en hiver, l'inverse en été.

 
Quelle est la meilleure technique d'isolation ?

Du point de vue performance énergétique, l'isolation extérieure est une solution remarquable. Tant en neuf qu'en rénovation, les ponts thermiques sont minimisés, la surface habitable préservée, l'étanchéité à l'air améliorée, l'inertie thermique (si maçonné) préservée, ... Le point sensible est alors la tenue aux intempéries (infiltrations, UV).

Comme toujours ce n'est peut-être pas la solution idéale pour vous ! Une isolation thermique intérieure peut être plus intéressante niveau coût, difficulté, ... notamment dans des cas de grand plain-pied ou de vides sous plancher ouvert sur l'extérieur, etc.

 
Quelle est l'épaisseur d'isolant minimale ?

Pour les combles, un R de 5 semble être un minimum, mais le coût supplémentaire pour avoir un R de 6 ou 7 est à étudier, sans compter le fait qu'il ouvre le droit au crédit d'impôt. Pour les murs donnant sur l'extérieur, un R de 2 commence à être significatif, le crédit d'impot, lui, démarre à 2,7, l'éco-prêt à taux zéro à 2,8.

 
Quelle est la meilleure chose à isoler ?

La performance énergétique est pondérée par son sous-ensemble le plus mauvais. Tout n'est qu'affaire d'équilibre. Augmenter l'isolation de ses combles est peut-être la meilleure chose à faire, peut-être pas, pareil pour les murs, etc. Traiter votre plus grosse perte thermique vous fera le plus gros gain ! Maintenant il y a la seconde plus grosse ... Sans oublier les plus faciles et économiques à traiter.

Un professionnel du secteur peut identifier vos problèmes thermiques et proposer des solutions adaptées.

 
Quelle est la solution la moins chère ?

Ne rien faire et éteindre votre chauffage ...

L'isolation est un ouvrage à part entière, ces travaux doivent se voir (et se calculer) comme un investissement. Dans l'exercice tout n'est pas chiffrable : gain de confort, réduction de la surface habitable, renouvellement du parement, ... Sachant que 30% d'énergie s'échappe par le toit, et que l'intervention est relativement légère, l'isolation des combles (+ trappe) est un bon début.

 
Quelles sont les règlementations thermiques ? quelles sont les normes ?

D'imposé il n'y a que la règlementation thermique RT. La médiatique RT2012 est entrée en vigeur le 1er janvier 2013.

Les autres termes tel que BBC, Effinergie, Minergie, Passivhaus, etc ne sont que des labels facultatifs. Loin d'être sans intérêts ils garantissent des performances supérieures à la RT2012.
Plus de détails sur la certification BBC

 
Quelle isolation pour avoir une maison RT2012 / BBC ? Que recommandent les normes ?

La RT2012 n'est pas une obligation de moyen mais de résultat : la consommation d'énergie primaire (Cmax) doit être inférieure à 50kWh/m²/an (hors modulation de la zone géographique). Qu'importe l'isolation, qu'importe les matériaux, qu'importe la technique du moment que la performance est atteinte. Néanmoins il est peu problable de l'atteindre sans un minimum.
Présentation de la RT2012

La résistance des sols, murs et toitures/combles doit être calculée lors de l'étude thermique néanmoins les ordres de grandeur sont pour :
la RT2012 / BBC
toiture et combles          R=7
murs                               R=4
sol                                  R=3

la maison Passive / BEPAS :
toiture et combles          R=8
murs                               R=4,5
sol                                  R=4

 
Quelles sont les aides financières ? Crédits d'impots, PTZ, Anah, Eco-chèque logement, ...

Il existe de nombreuses aides dont le très populaire crédit d'impôt. Sous réserve d'éligibilité il est pour les travaux d'isolation de 15% (matériel + main d'oeuvre) et est bonifié à 23% quand plusieurs actions sont faites (murs + toiture, murs + fenêtres, chaudière + combles + murs)
Plus de détail sur le crédit d'impôt
Il exite aussi les aides de l'Anah, l'éco-chèque logement de la région Midi-Pyrénées, ...
Voir toutes les aides financières

 
Qu'est ce qu'un pont thermique ?

Un pont thermique est une zone ponctuelle ou linéaire qui présente une variation de résistance thermique. Il en exite de tous types dans une maison, et il en existera toujours ! Cela induits des déperditions thermiques supérieures. Le défi est de les limiter. Dans les maison un peu agée le cas classique est la dalle en liaison directe avec le mur extérieur. Ce dernier agit alors comme un merveilleux radiateur extérieur en dissippant la chaleur du sol. Une caméra thermique professionnelle permet de le rendre visible à l'oeuil.

 
Comment traiter les ponts thermiques ?

La réponse est bien difficile, les cas étant multiples les réponses le sont tout autant.

Une chose de sûre : quelque soit le matériaux employé la technique de pose est capitale.

De manière globale c'est une opération délicate qui peut nécéssiter de gros moyens. La facon la plus efficace pour rénover efficacement une maison mal isolée est de réaliser une isolation thermique extérieure ITE et de changer (ou adapter) toutes les menuiseries extérieures.

 
Qu'est ce que la ventilation ? Qu'est ce que le renouvellement de l'air ? Comment avoir un intérieur sain ? Comment assainir l'air ?

La ventilation est le fait de renouveller l'air

Dans l'habitat, la plus courante est la ventilation simple flux. Généralement située dans les combles, elle aspire l'air des pièces humides. La VMC travaille de pair avec les grilles de ventilation, située généralement au-dessus des fenêtres. L'air est bien renouvelé, mais c'est un fabuleux moyen de jeter l'air chaud dehors ! D'autant que plus il est chargé d'humidité plus il est chargé d'énergie ...

Une petite évolution est la VMC Hygroréglable ou Hygrorégulée, elle adapte son débit suivant la quantité de vapeur d'eau présente dans l'air. Elle accélère lorsque il y a beaucoup d'humidité (cuisine, douche, présence de nombreuses personnes) et ralentie le reste du temps.

La ventilation double flux dispose de 2 circuits distinct. Le premier aspire l'air, humide et chaud, tout comme la simple flux mais récupère cette chaleur pour réchauffer l'air entrant. Cet air, neuf et préchauffé, est insufflée dans les pièces sèches de la maison. Suivant la performance du matériel, la récupération varie de 50 à 95% et peut dépasser, quand la VMC DF dispose d'un groupe assimilable à une pompe à chaleur air/air les 100%. C'est à dire que l'air rejeté est plus froid que l'air extérieur.
L'avantage reste présent l'été en gardant le frais, comme elle le fait pour le chaud.
Autre possibilité pour garder des températures d'été agéables et sans climatisation, c'est la sur-ventillation nocturne. La VMC DF fait alors rentrer abondament l'air extérieur et rafraichit la maison.

Outre le fait d'utiliser le moins possible de matériaux pollueurs et quelques plantes vertes, il est possible d'assainir l'air par renouvellement et traitement. Les ventilations doubles flux (VMC DF) haut de gamme peuvent disposer de filtres et plus particulièrement de filtres à pollens. En légère surpression, la maison bénéficie d'un air sain, intéressant pour certaines personnes souffrant d'allergie aigües. quand on sait le temps que l'on y passe !

 
Qu'est ce que la vapeur d'eau dans le bâtiment ? D'où vient-elle ? Comment la traiter ?

La vapeur d'eau est de l'eau sous forme de gaz. Naturellement présente dans l'air, sa quantité varie suivant les conditions météo. L'activité humaine (respiration, transpiration, cuisine, douche, ...) en produit, jusqu'à 15 à 20 litres par jour pour une famille de 4 personnes.

L'environnement clos de la maison nécéssite de la gérer.
- Trop de vapeur d'eau dans une maison ; c'est de la condensation, des moisissures, des champignons, des maladies de peau, des maladies respiratoires, la dégradation du batiment, la dégradation des performances de l'isolant, ...
- Trop peu c'est une déshydratation rapide, des irritations des voies respiratoires, ...

L'importance des matériaux et de la ventilation est réelle. La ventilation permet de renouveler l'air et par ailleurs d'extraire de l'humidité, les matériaux, comme le bois, la terre, etc eux jouent un role de régulateur en l'absorbant quand sa valeur s'élève et la restituant quand il s'assèche.

Les vieilles maisons, bien que certaines soient trop humides, peuvent, entre ventilation naturelle et les nombreux matériaux hygroscopiques (plancher bois, sol terre battue), parois respirante (murs de pierres bati à la terre ou chaux) avoir une gestion de la vapeur convenable.

Les maisons plus récentes ont moins de matériaux hygroscopique (carrelage, stratifié), et des parois non-respirante (pare-pluie étanche à la vapeur d'eau, pare-vapeur, enduits de facades). Elle sont bien souvent trop sèches et la condensation apparait assez facilement après le moindre excès.

Quand aux maison BBC étanches à l'air ET à l'eau, elles n'ont intérêt à ne jamais couper la ventilation sous peine d'accumuler irréverssiblement la vapeur dans les murs causant dégradation de l'isolant, oxydation des fixations, champignons et moisissures, odeurs, ...

 
Qu'est ce qu'un point de rosée ? Est-t-il important dans une maison ?

Le point de rosée, ou seuil de saturation, est la condition à partir de laquelle l'eau présente dans l'air va condenser. Plus l'air est chaud, plus il peut emmagasiner de vapeur, plus il est froid, moins il peut en contenir.

Ainsi de l'air chaud et humide au contact d'un matériaux froid va condenser, créant des goutelettes sur ce dernier.

La condensation occasionnelle autour des fenêtres, sur les carreaux ou encore le mirroir de la salle de bain n'est pas grave en soi.
L'important est au niveau de la construction, premièrement de mettre des matériaux à perspirabilité croissante en allant vers l'extérieur, et de veiller à n'avoir aucun trou ou pont thermique grave pour ne pas avoir de condensation indésirée
Mettre un métériau non perméable à la vapeur d'eau à l'extérieur est dangeureux sur le long terme car dès qu'il y aura trop d'humidité elle va pénétrer la paroi et se stocker indéfiniment derrière ...

 
Qu'est ce que la perspirabilité ? Qu'est ce qu'une maison perspirante ?

Perspirer signifie respirer à travers, ainsi une paroi perspirante permet de laisser passer la vapeur d'eau et donc de la réguler en laissant sortir le surplus d'humidité.

NB : Une paroi peut être pratiquement étanche à l'air mais rester perméable à la vapeur d'eau

 
 

Sarl IPBS, Spécialiste des travaux d'isolation en Aveyron et Tarn depuis 2006.
Reconnu Garant de l'Environnement RGE, Qualibat, Feebat et Bleu Ciel d'EDF.
Isolation des combles par soufflage de ouate de cellulose
Isolation extérieure en fibre de bois enduite ou bardage bois