Err

Guide pour réussir l'isolation de ses combles

Réussir son isolation des combles en 6 étapes

Etape 1 : Choisir le bon isolant

Choisir l'isolant des combles perdus

Dans le neuf le coefficient de résistance thermique R est déterminé par l’étude thermique et en rénovation par les seuils des crédits d’impôts et autres aides (R=7 en combles perdu et R=6 en rampant). Ce sont des minima, mais rien ne vous empêche de mettre un peu plus si vous êtes mal exposé (versant Nord, vent important, etc) ou que vous aimez chauffer fort (plus de 21°C). Rappelez-vous que l’essentiel de la chaleur s’échappe par le haut (30%)! Le coefficient R est ce que l’on pourrait appeler la résistance contre le froid : plus celui-ci est élevé, plus ça isole. Suivant l'isolant, pour un R=7, l'épaisseur va varier de 16cm pour du polyuréthane à 40cm pour de la ouate de carton. Mais l'espace n'étant pas limité dans les combles perdus ce n'est pas un critère de choix.

L’inertie thermique est comparable à l’inertie d’une voiture: quand elle est faible la maison se réchauffe ou refroidit vite (exemple : 2h pour 5°C). Quand elle est importante elle se réchauffe ou refroidit très lentement (exemple : 2j pour 5°C). Ainsi à l’entre saison, quand votre chauffage est éteint et que les journées sont tempérées mais les nuits froides, le confort sera bien supérieur. C'est généralement lié à la masse de l'isolant. Les isolants tels que la laine de verre, le polystyrène, le polyuréthane (env 15kg/m3) sont moins déphasants que la laine de roche (env 30kg/m3), elle-même moins déphasante que la ouate ou la laine de bois (environ 25 à 150kg/m3).

Un point sur la perspirance (=respirer à travers). Il ne s’agit pas réellement que votre maison respire mais plutôt qu’elle puisse sécher quand il y a de l’humidité ! En moyenne, l’air intérieur d’une maison est plus humide que celui extérieur. C’est pour cela que l’on ventile avec l’air extérieur. L’ activité humaine génère entre 2,5 et 6L d’eau par jour et par personne. Pour une famille de 4 personnes : c’est 2 seaux d’eau !!! En neuf vous aurez une VMC hygrovariable ou mieux une VMC double flux. En rénovation, attention ! Un adage du métier dit : « mieux tu isoles, mieux tu dois ventiler ». Mieux et pas forcément plus. Une maison ancienne, grâce à la ventilation naturelle via les menuiseries et les matériaux perspirants (bois, chaux, …) est séchante et saine sans VMC. Or en isolant fortement et dans le pire des cas avec un isolant non-perspirant (polystyrène, polyuréthane) vous risquez d’avoir trop d’humidité et de la condensation. L 'humidité va s’accumuler, ce qui peut génèrer des coulures, des tâches, des moisissures,des  mauvaises odeurs et surtout des maladies respiratoires.

En cas d'incendie, ce sont les fumées, leur toxicité et leur propagation qui seront décisives. Concrètrement le polystyrène et le polyuréthane génèrent des fumées toxiques et la propagation des flammes est rapide car l'isolant fond au contact de la chaleur. La laine de verre brûle mais ne fond pas, en revanche elle se rétracte et attise le feu en ouvrant des passages d'air. Les isolants bio-sourcés comme la ouate ou laine de bois ne se rétractent pas et protègent la structure de la chaleur et de la flamme plus longtemps, laissant plus de temps à l'écavuation. Les fumées sont moins toxiques. La reine du domaine est la laine de roche: elle ne brûle pas, ne coule pas, ne fond pas et ne se rétracte pas.

Dernier point le confort accoustique. Si vous entendez le vent, une route ou des avions, un isolant à forte atténuation acoustique sera préférable. Là aussi, c'est une question de densité. L'isolant emprisonnant de l'air, l'effet masse-ressort-masse atténura les bruits. La ouate est dans ce domaine plus performante que la laine de verre, et surtout que le polystyrène et le polyuréthane.

Enfin l'origine bio-sourcé ou faussile de l'isolant, sa durabilité et sa fin de vie sont intéressantes à prendre à compte.

Dans le cas de l'isolation des combles, la résistance à l'humidité de l'isolant n'est pas importante, car c'est normalement un environnement "sec". Mais cela peut se révéler important dans un autre cas.

Soufflage de laine de verre dans les combles perdu

Etape 2 : Un isolant bien posé !

combles perdu isolé en ouate de cellulose soufflée

C’est à la pose que 50% de la performance de l’isolant se joue

Les principaux problèmes rencontrés sont :

- la mise en œuvre non-continue. Un vide ou un trou dans l’isolation dégrade son efficacité et génère des troubles pouvant être graves à court ou moyen terme : condensation, moisissure, pourriture. C’est là qu’un isolant en vrac est un atout car il occupe facilement les coins et recoins.

- Les ponts thermiques. Ils sont souvent dû à des contraintes structurelles : balcon en béton, mur d’enceinte, point d'ancrage, conduits…. Même en faible épaisseur, 2, 3 ou 4 cm d'isolant, le gain sera significatif en raison du blocage de l'air.

- Les courants d’air. Les laines sont efficaces quand l’air est immobile mais dès lors qu’il y a un mouvement, l’effet isolant s’effondre ! Dans une maison à très mauvaise étanchéité à l’air, un jour de grand vent, les déperditions peuvent dépasser les 40% (voir ADEME) ! Les ouates, plus denses et plus micro-fibreuses, bloquent d’avantage les mouvements d’air et perdent moins d’efficacité. Il faut bien comprendre que l’étanchéité à l’air permet de maitriser le volume d’air ventilé et donc d’optimiser le ratio renouvellement d’air/chaleur extrait.  Mieux on isole et étanchéifie, mieux on ventile (mieux et pas forcément plus).

- La membrane frein/pare-vapeur. En rénovation elle n’est pas obligatoire et nécessite une pose parfaite. Dans le cas d'une jonction non-étanche entre les lés et les murs la vapeur se concentrera sur les défauts (spots, trappe, gaines, suspente, etc) et créra rapidement des tâches et des moisissures.

- Leszones incombustibles pour la sécurité incendie. Les spots doivent être mis sous cloches classé M0. Les conduits chauds comme les cheminées, chaudières, hottes de cuisines sont entourés de minimum 18cm de laine de roche (ou de céramique, pas de laine de verre). Les VMC sont réhaussées si besoin puis dépoussièrées en fin de chantier. Il faut vérifier aussi qu'elles soient bien horizontales.

- L'accès, trappe ou cage d'escalier, ne doit pas être oublié. Que la réhausse de trappe soit "légère" en carton ou "lourde" en bois/OSB, elle doit être isolée et étanche au vent. Idem pour les cages d'escalier. Un platelage c'est à dire un passage peut être aménagé pour parcourir les combles (pour le controle du toit ou de l'antenne par exemple). 

- La preuve de travaux. Une fiche de chantier ou d'intervention doit vous être remise ou agrafée dans les combles, mentionnant l'entreprise, l'isolant, la résistance thermique R, l'épaisseur, la quantité de sacs utilisés etc ...

ouate de cellulose IGLOO

Etape 3 : Les avantages d'une bonne isolation

Etape 4 : Ventiler

Principe d'une VMC double flux (ADEME)

Mieux on isole, mieux on ventile !

Comme on l'a dit précédemment les laines et les ouates sont efficaces quand l’air est immobile. Dès lors qu’il y a un mouvement, l’effet isolant s’effondre ! Idem avec les isolants en panneaux rigides à l'assemblage approximatif. Donc on rend les habitations étanches à l'air et au vent pour pouvoir maitriser la ventilation et éventuellement récupérer la chaleur de l'air évacué.

Lors d'une isolation des combles, il faut vérifier la VMC, son état, son fonctionnement et son efficacité de ventilation (renouvellement de l'air toutes les 2 à 3h). Quand il n'y en a pas, nous recommandons très vivement d'en installer une. Attention : la VMC doit évacuer l'air dehors, jamais dans la toiture!

La ventilation peut aussi être une source d'économie d'énergie et de confort.

La VMC Double Flux (VMC DF) apporte 3 avantages :

- une récupération de la chaleur de l'air refoulé à l'extérieur : un échangeur récupère la chaleur en hiver et la fraicheur en été, automatiquement et avec beaucoup de performance (rendement entre 80% et 100%).

- une surventilation : votre habitation est plus fraiche et saine, sans odeur.

- un air filtré : la plupart des VMC DF ont un filtre sur l'air aspiré. Ce filtre arrête, suivant sa classe, les poussières, pollens et autres pollutions. Un air sain est primordial surtout pour les personnes ayant des allergies, de l'asthme et des problèmes respiratoires.

Etape 5 : Accès de visite et zones de stockage

platelage et trappe des combles

Pas touche à l'isolant !

Si vous souhaitez accéder à vos combles perdus une réhausse de trappe rigide et solide, en bois plutot qu'en carton ou plastique, facilite la visite. Un platelage (chemin réhaussé) vous mène à vos lucarnes, boite électrique, antenne TV, VMC, etc.

L'isolation de la trappe ne doit pas être oubliée, tout comme son étanchéité à l'air. Sans cela la trappe est une énorme faiblesse dans l'isolation. Un isolant souple et lourd, comme la laine de bois, est idéal en "chapeau" de trappe.

Besoin d'une zone de stockage ? Demandez quelques mètre carré m² de plancher ou d'isolant résistant à la compression. 

Etape 6 : Les fraudes et arnaques

Isolation à 1 euro

Pour les éviter :

- Si on vous démarche, prenez le temps de comprendre quel est le nom de la société. L’état ne démarche jamais ! et l’état n’est jamais partenaire.

- Lors des simulations ou demandes de devis il arrive que vous donniez vos « droits » à cette entreprise. Il devient difficile alors de les reprendre si vous choisissez finalement de travailler avec un autre prestataire.

- L’identité complète de l’entreprise, le numéro de contrat de décennale et la certification Qualibat RGE (site pour vérifier le RGE : https://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel) doivent figurer sur le devis.

- Une visite préalable est obligatoire pour établir le devis, avec visite des combles, mesure des surfaces et note des points singuliers (cheminée, platelage, etc). Rien ne doit être fait uniquement par téléphone !

- Normalement vous n’avez pas de prêt, de type prêt-conso, à signer. Vérifiez bien la présence de la mention « Délais de rétraction de 14 jours ».

Toutes les maisons ne sont pas équivalentes en terme de travail et de fournitures. Or l’isolation à 1€ est viable uniquement pour des maisons très simples et accessibles, sans accessoires comme les platelages, protections de spots, conduits de cheminée… Pour gagner plus certains prestataires surdéclarent la surface. Or pour bénéficier des dispositifs d’aides vous attestez sur l’honneur de l’exactitude des renseignements. Donc si votre maison de 100m² est déclarée en 140m², les impôts, par exemple, peuvent s’actualiser sur la nouvelle surface déclarée.

Il est aussi arrivé que plusieurs dispositifs d’aides, non-cumulables, soient cumulés… Un remboursement peut alors être demandé par les organismes compétents.

 

SAS IPBS, Spécialiste des travaux d'isolation en Aveyron et Tarn depuis 2006.
Reconnu Garant de l'Environnement RGE, Qualibat, Feebat et Bleu Ciel d'EDF.
Isolation des combles par soufflage de ouate de cellulose
Isolation extérieure en fibre de bois enduite ou bardage bois